Les vaches dans l'angoisse

Les vaches dans l'angoisse

Il y a des symboles qui ne trompent pas. Et dieu sait que la politique de nos jours repose principalement sur une guerre d’audience et de popularité.

Alors quand j’ai appris que Nicolas Sarkozy ne ferait pas l’ouverture du salon de l’agriculture, j’ai été choqué. Mais pas choqué par cette insulte faite à tous les paysans de France pour qui le salon est une forme de reconnaissance de tous les français envers leurs seins nourriciers nourrisseurs.

Mais surpris par le manque de courage soudain de notre Président et en y repensant j’ai l’impression que ces derniers temps il se fait moins omniprésent. Car il ne s’agit pas d’une crise d’humilité, ni d’une overdose d’exposition médiatique mais simplement d’une fuite de difficultés certaines face aux agriculteurs désemparés.

Le message est double :

  • Il ne fait pas bon être agriculteur en ce moment.
  • Nicolas Sarkozy est fatigué, usé et a abandoné.

Fatigué car incapable de se présenter pour promettre une ou deux subventions. Je dirais même usé par l’idée de lutter. Enfin, je dirais même plus Nicolas Sarkozy a abandoné l’image qu’il voulait se donner de Super Président.

Alors simple coup de blues ou véritable dépression ? Un président qui a peur de ses concitoyens n’augure rien de bon pour l’avenir.

VN:F [1.9.3_1094]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)